Pourquoi le Lean Construction ?

Avec le Lean Construction, nous promettons la résolution de l'équation : sécurité, qualité, environnement, coût et délais

Pour comprendre l’intérêt du Lean Construction, il convient de faire le constat de la performance du secteur de la construction. Parmi les éléments compromettant la compétitivité des entreprises, les différentes études révèlent que le mécontentement des clients est suivi de peu, par les délais non respectés, les malfaçons et les accidents. Viennent ensuite les coûts globaux.

Pourquoi le Lean Construction ?

Les études montrent également que :

  • 80% des chantiers sont livrés en retard
  • 10% du chiffre d’affaires du secteur de la construction passe en reprise qualité
  • 30% des heures de travail sont évitables car sans résultat tangible pour le client
  • 98% des méga projets sont en dépassement de plus de 20% sur le budget et en retard

Pourquoi le Lean Construction ?

Cet état de la performance opérationnelle du secteur, est largement visible sur les projets, et les symptômes sont nombreux :

  • Pénibilité : Un ouvrier marche entre 7 et 10 km par jour
  • Stress : Un chef de chantier est interrompu en moyenne toutes les 6 minutes

Tous ces éléments, qui impactent négativement l’image d’un secteur, sont la preuve que pendant plusieurs dizaines d’années, la performance opérationnelle est passée au second rang des préoccupations et qu’aujourd’hui : « il s’agit d’une opportunité ». Et si la performance augmentait le bien être, et si la qualité rimait avec délai court, et si productivité et sécurité ne faisait plus qu’un.

Pourtant malgré le contexte et ce constat, il est souvent difficile de se lancer car les freins issus des paradigmes sont forts :

  • La construction produit des prototypes
  • « moi c’est différents »
  • La peur du changement

Pourtant pour lever ses freins, il suffit d’adapter le lean à chaque situation (choisir et adapter ses outils à chaque phase d’un projet) et manager le changement (former, convaincre, donner du sens…).

Dans ce contexte, le Lean Construction intervient pour optimiser la performance par la suppression des gaspillages, tant au niveau des postes de travail (cf exemple d’amélioration de performance de la pose de gradins), qu’au niveau du pilotage de projet, dont la maîtrise du délai est souvent le fil rouge (cf exemple de délai court sur une résidence hospitalière).

Avant le Lean : 5 gradins/jour - 10.5 km/ouvrier. Après le Lean : 11 gradins/jour - 7.7 km/ouvrier. Exemple : gradins. Il est possible d'augmenter la productivité sur un chantier et de réduire la pénibilité de travail avec des outils simples et peu coûteux réalisés de manière collaborative par les ouvriers eux-mêmes.
Avant le Lean : 14 - 16 mois de délai prévu. Après le Lean : 5,5 mois de délai effectué. Exemple : hôpital d’une capacité de 80 chambres.

Il s’agit de gérer la perte de temps, la mauvaise utilisation des espaces de travail communs et des ressources (stocks, outillages,…) ainsi que la perte d’énergie humaine (mauvaise conditions de travail et mauvaise gestion des difficultés qui se posent).

Au-delà du gaspillage, le Lean Construction recherche une performance globale (SQCD), c’est-à-dire non ciblée sur un objectif restreint.

Qu’est-ce que le Lean Construction ?

La compression des coûts, la qualité de la construction, la qualité des conditions de travail, la productivité et le respect des délais sont au cœur de cette démarche aussi rigoureuse qu’ambitieuse.

Bien plus qu’une simple boîte à outils d’amélioration de la performance, le lean construction développé par IMMA est aujourd'hui structuré comme une méthodologie de management de projet qui permet de réduire la durée d’un projet par le pilotage collaboratif de celui-ci. Le maître d’ouvrage et AMO, l’architecte, les bureaux d’études, les entreprises et les futurs exploitants du bâtiment sont impliqués dès le début du projet et sur toute sa durée, pour piloter le projet et résoudre les problèmes au fur et à mesure où ils se posent. Cette méthodologie rayonne à 360° sur un projet, en permettant à tous les acteurs (de l’ouvrier aux clients finaux) d'améliorer leur performance, leur bien être et l'équilibre Sécurité – Qualité - Environnement - Coût & délai de celui-là.

Concrètement, le lean construction dresse un planning optimisé en collaboration avec tous les acteurs du projet, assimilé par tous et dans lequel les études sont pilotées pour démarrer la construction en temps voulu.

Il implique le respect de planning journalier/hebdomadaire et la gestion des espaces de travail commun. Il permet la recherche de solutions au moment où se posent les problèmes, la transparence sur la date de fin à tout instant, la gestion de la logistique et la gestion de la prise en main par l’exploitant.

Le lean construction permet de descendre jusqu’au poste de travail et d’impliquer les ouvriers dans l’amélioration continue de leurs tâches.

Qu’est-ce que le Lean Construction ?

Le projet Lean Construction se différencie du projet traditionnel ainsi

Projet Lean Construction

Planning fait et compris par tous

Planning optimisé

Etudes pilotées pour démarrer au moment voulu

Planning journalier réalisé et co-activité gérée

Gestion des espaces de travail

Les acteurs cherchent des solutions

Logistique gérée et au service des travaux

Transparence de la date de fin à tout instant

Prise en main de l’exploitant gérée

Projet traditionnel

Planning compris par celui qui le réalise

Planning non optimisé par tous

Etudes non pilotées pour démarrer les travaux

Planning journalier non maîtrisé (co-activité subie)

Pas de gestion des espaces de travail

Les acteurs cherchent des excuses

Logistique de moyen

Opacité de la date de fin

Prise en main de l’exploitant non gérée avec l’équipe travaux

La mise en œuvre

Travaillant avec maîtres d’ouvrage, architectes et entreprises, nous intervenons en 2 temps

La mise en œuvre